@Informateur.info- Le ministère burkinabè de la Famille a annoncé, mercredi, le décès d’une fillette de 3 ans suite à un viol en compagnie de deux de ses camarades âgées de 5 et 8 ans.

Selon un communiqué de la direction régionale de la Boucle du Mouhoun dudit ministère, trois petites filles de 3, 5 et 8 lans, ont été violées. Malheureusement, “la petite de trois ans en est décédée”, rapporte le communiqué publié sur la page officielle Facebook du ministère qui rappelle que dans la même localité, “une jeune fille de 17 ans, personne déplacée interne, a été grièvement blessée à la machette par son petit ami”.

Tous ces actes qui ne sont pas “tolérables”, selon la ministre de la Femme, Marie Laurence Ilboudou, constituent “de graves violences portées sur le genre”, ont été “portés devant les tribunaux grâce à l’accompagnement des ONG Terre des Hommes Laussanne et Conseil Danois pour les réfugiés”, précisé le communiqué.

Geneviève MADINA