@Informateur.info- La police burkinabè a mis le grappin sur un groupe de six personnes présumées délinquants et surtout douées dans les vols à main armée et les profanations de tombes dans la capitale Ouagadougou et dans la province du Ganzourgou. Leur dernière opération date du 15 juin 2021, au cours de laquelle ils ont retiré 8 millions à un entrepreneur et blessé son petit-fils par balle.

«Au moment de leur interpellation, deux (02) crânes humains, un pistolet automatique, deux (02) chargeurs et une quantité importante de munitions, cinq (05) motocyclettes et la somme de huit cent trente mille (830.000) franc CFA, ont pu être saisis par les enquêteurs», précise une note de la police nationale sur sa page facebook.

Donnant des précisions sur la gang dont l’âge des membres est compris entre 29 et 42 ans, la police révèle qu’il s’agit «de six (06) personnes dont un de nationalité étrangère. Le gang était dirigé par un ancien homme de tenue surnommé ‘’Ladji’’, un récidiviste qui appartenait aux forces armées».

Selon toujours la police, ce gang avait exhumé dans la province du Ganzourgou des restes humains à des fins de rituels pour devenir riches et puissants. «Leur butin était écoulé hors du pays et les revenus générés repartis entre tous les membres du groupe», ajoute la police qui salue au passage la collaboration de la population qui a permis d’aboutir au démantèlement de ce gang.

Alfred SIRIMA