PUBLICITE


@Informateur.info- Les mouvements terroristes qui écument le Sahel et les régions du Centre-ouest et de l’Est du Burkina Faso, donnent véritablement du tournis au pouvoir Roch Kaboré. La note, est, on ne peut plus, salée pour Kosyam, qui a dû sortir de gros moyens pour faire face.

Jeudi 17 octobre 2019, en conférence de presse gouvernementale, la ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, Marie Laurence Marshall Ilboudo, informait que ce sont 2,5 milliards FCFA que le gouvernement a alloué, à ce jour, pour porter ‘assistance à près d’un demi-million de personnes fuyant les régions attaquées. Soit précisément 480.000 déplacés internes.

”À ce jour, l’intervention du gouvernement pour la prise en charge des déplacés internes est estimée à 2,5 milliards de FCFA”, faisait savoir Marshall Ilboudo, dévoilant, par ailleurs, la liste des zones du pays concernées par l’opération humanitaire. ” Nous enregistrons 486.000 déplacés avec une concentration plus élevée dans la région du Centre-Nord qui compte elle-seule 270.476 déplacés”, renseignait la ministre soulignant que le Sahel suit avec 31% de déplacés internes.

”Les régions du Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun se partagent les autres déplacés que nous assistons. Pour l’ensemble de ces déplacés, nous avons aménagés 4 sites d’accueil et 2 autres sont en cours d’aménagement”, informait la ministre Ilboudo qui redoute une situation hors de contrôle si les frappes terroristes se poursuivent.

” Si la situation ne s’améliore pas dans le pays d’ici le mois de décembre, le nombre de déplacés pourrait dépasser 600.000 personnes car quand les populations se déplacent, ce n’est pas parce qu’elles sont tout le temps attaquées. Mais, c’est en prévention des attaques terroristes. C’est la psychose qui déplace les populations”, clarifie, inquiète, la ”mère Teresa” du pouvoir Roch Kaboré.

Alfred SIRIMA

Correspondant Informateur.info

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment