@Informateur.info- Installé le 5mars dernier comme le nouveau chef de file de l’opposition politique burkinabè, Eddie Komboïgo, par ailleurs, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a été reçu, ce vendredi 12 mars 2021, par le président du Faso.

Les échanges entre Roch Marc Christian Kaboré et son hôte ont porté sur les grandes questions de la vie  la vie de la nation. Il s’est agi notamment des questions sécuritaires, la réconciliation et la relance économique du Burkina Faso.

Au titre de la réconciliation qui vaut, sous le second mandat du président du Faso, la création d’un ministère d’Etat dédié, dira Eddie Komboïgo à sa sortie d’audience, «nous avons voulu comprendre sa vision de la réconciliation et les délais dans lesquels il souhaite impacter cette réconciliation». Et de poursuivre : «Sur ces aspects, le président du Faso nous a rassurés, et dans les jours, les mois à venir, il y aura des actes forts qui montrent que les Burkinabè vont sur le chemin de la réconciliation».

Concernant la situation sécuritaire, rapporte le chef de file de l’opposition, «Le chef de l’Etat a noté que de grandes acquisitions ont été faites et qu’aujourd’hui les militaires étaient assez bien équipés pour faire face à cette hydre terroriste».

Le chef de file de l’opposition politique burkinabè a aussi abordé avec Roch Kaboré la situation économique du pays, impactée à la fois par la crise sécuritaire et la Covid-19. Il a plaidé pour l’apurement de la dette intérieure afin de soutenir les entreprises.

Alfred SIRIMA