@Informateur.info- Alors que le nouveau ministre d’Etat burkinabè en charge de la réconciliation multiplie les rencontres avec les forces vives de la nation dans le cadre de ses fonctions, le mouvement le brassard noir récuse le choix de la personne de Zéphirin Diabré pour réconcilier les Burkinabè.

En effet au cours d’une conférence de presse, ce vendredi 29 janvier 2021, le président dudit mouvement, Boukaré Conombo, a rappelé le rôle qu’a joué Zéphirin Diabré dans l’insurrection populaire qui a valu la chute de Blaise Compaoré. «Le Brassard noir regrette fortement le choix de monsieur Zéphirin Diabré pour conduire un si noble ministère, car ce monsieur a besoin de se réconcilier avec sa propre personne, sa famille politique, le CFOP d’une part et avec le peuple insurgé d’autre part», a-t-il martelé. Et d’enfoncer le clou : «Vous vous souviendrez que c’est Zeph qui a conduit l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 ou nos camarades de lutte sont tombés et ce monsieur n’a jamais demandé justice pour ces derniers mieux il n’a jamais assisté à aucun hommage aux martyrs organisé par le gouvernement depuis 2015».

Au regard de cet argumentaire, le président du mouvement le brassard noir estime que l’ex-chef de file de l’opposition burkinabè n’a pas le profil du réconciliateur.

Alfred SIRIMA