@Informateur.info- La récurrence des représailles contre les communautés peuls aussi bien au Burkina Faso qu’au Mali préoccupe au plus au haut niveau les organismes de défense des droits de l’homme.

En effet, la section américaine de l’association Tabital Pulakou et du Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés projettent une grande marche le Jeudi 5 septembre 2019 à Washington DC.

La manifestation qui se déroulera de 9h à 14h devant le State department à Washington D.C vise à la fois à dénoncer le massacre de la communauté peuhl au Burkina, et au Mali. Les manifestants entendent, par ailleurs, exiger des autorités burkinabè et maliennes vérité et justice, et un engagement ferme à soutenir la coexistence pacifique entre les communautés.

La section américaine de l’association Tabital Pulakou et du Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés vont donc interpeler la communauté internationale sur ce qu’ils considèrent comme «un génocide de la communauté peulh».

Ces deux organismes militent pour la prise de mesures urgentes en vue de mettre fin à ces massacres ciblés.

Dalima DAHOUE