@Informateur.info- A moins d’un mois de la présidentielle couplées avec les législatives du 22 novembre prochain au Burkina Faso, Jean-Claude Bouda, ex-ministre de la défense, a recouvré la liberté provisoire. Ce, sur décision de la Chambre de l’instruction de de la Cour d’appel de Ouagadougou prise par arrêt ce jeudi 22 octobre 2020.

A(re)lire Détenu à la MACO : Comment Jean-Claude Bouda s’est défendu sans convaincre lors de son audition

Mis aux arrêts, il y a 5 mois pour faux et usage de faux en écriture privée, et délit d’apparence, Jean-Claude Bouda, cacique du Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP) dans le Zoundweogo, avait déjà bénéficié en fin septembre une autorisation de sortie pour des raisons de santé.

Une autorisation qui vient de se muer avec l’arrêt de la Cour d’Appel de Ouagadougou en liberté provisoire.

Alfred SIRIMA