@Informateur.info- Les avocats du Burkina Faso observent depuis ce mardi matin, un mouvement de débrayage. En effet, réunis en assemblée générale extraordinaire hier lundi à la maison de l’avocat, ils ont annoncé la suspension de leur participation à toutes les audiences des Cours et Tribunaux, sur toute l’étendue du territoire pour 96 heures soit 4 jours. C’est-à-dire de ce mardi 23 au vendredi 26 avril 2019.
Ces hommes de loi dénoncent de graves dysfonctionnements de l’appareil judiciaire au Burkina Faso. Selon les avocats, malgré leur conciliation depuis octobre 2018, et les interpellations, les autorités publiques ne montrent pas qu’elles prennent la mesure de la situation gravissime qui prévaut. D’où cette décision de marquer un arrêt afin d’attirer l’attention du pouvoir, et susciter ainsi, la résolution des obstacles au fonctionnement normal du système judiciaire burkinabè. Par ailleurs les avocats annoncent une marche le lundi 29 avril prochain, pour le respect de la justice et des droits humains.
Yannick KOBO

Articles connexes

Leave a comment