@Informateur.info-Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, mercredi, le commandant de la force Barkhane, le général Marc Conruyt qui termine son mandat dans une semaine.

“Je termine mon mandat dans une semaine. J’ai toujours été reçu ici par le président du Faso avec beaucoup d’amitié et de sympathie. Nous avons pu, à ces occasions, partager beaucoup de choses sur la situation sécuritaire au Sahel. Il était tout à fait légitime et normal que je vienne lui dire au revoir” a confié à la presse, le général français, à sa sortie d’audience.

L’officier général a mis à profit cette rencontre d’adieu pour faire au président du Faso le compte rendu de sa mission, soulignant “la très grande coopération qui a existé entre la force Barkhane et les forces armées burkinabè et lui renouveler tous mes remerciements”, a-t-il ajouté.

Il a souligné avoir conduit avec satisfaction sa mission qui l’ a conduit avec ses hommes à “beaucoup d’opérations en commun, dans le cadre de l’accompagnement au combat avec des unités maliennes, nigériennes, tchadiennes, burkinabè et la force conjointe du G5 Sahel”.

Selon le général Conruyt, “témoin d’une forte intégration entre force Barkhane et forces armées africaines qui a permis de produire des résultats sur les adversaires”, les forces armées du Sahel ont monté en gamme et sont capables aujourd’hui de s’opposer aux groupes armés terroristes”, a-t-il insisté.

Lancée le 1ᵉʳ août 2014, en remplacement des opérations Serval et Épervier, l’opération Barkhane est une opération militaire menée au Sahel et au Sahara par l’Armée française, avec une aide secondaire d’armées alliées, qui vise à lutter contre les groupes armés salafistes djihadistes dans toute la région du Sahel.

Alfred SIRIMA
avec DCP/FASO