@Informateur.info- Le ministre d’État auprès de la présidence chargé de la Réconciliation nationale, Zéphirin Diabré a été reçu en audience à Ouagadougou, mardi, par Sa Majesté le Moogho Naaba.

Selon le ministre d’État Zéphirin Diabré qui a donné l’information sur sa page Facebook, c’était “une visite de courtoisie” à Sa Majesté le Moogho Naaba.

“Dans le cadre de ma mission, je lui ai demandé des bénédictions et des conseils, lui qui a une immense expérience d’homme de paix”, a-t-il ajouté formulant pour l’occasion ses “vœux du nouvel an à l’Empéreur. Santé et longue vie à Sa Majesté !”, a émis le collaborateur du président du Faso qui avait rendu une visite similaire, lundi après-midi, à Son Éminence le Cardinal Philippe Ouédraogo, Archevêque métropolitain de Ouagadougou.

Avec le guide religieux, le ministre d’Etat a échangé sur “la réconciliation nationale et la cohésion sociale au Burkina Faso”.

“Le Cardinal nous a rassurés de l’accompagnement de l’Église-famille du Burkina par des prières, des avis et des conseils pour le succès de notre mission”, a, également, posté M. Diabré après une rencontre, dans la matinée, avec les responsables de la Fédération des Eglises et Missions Évangéliques (FEME) au siège de cette structure, à Ouagadougou.

“Je leur ai présenté la mission à moi confiée par le Président du Faso, et leur ai demandé des prières, des conseils et du soutien. Les responsables de la FEME ont marqué leur disponibilité à nous accompagner dans la quête de paix et de réconciliation”, a révélé le ministre d’Etat en charge de la Réconciliation à qui la Fédération a “symboliquement”, fait don d’une bible.

C’est le dimanche 10 janvier dernier à la faveur de la formation du nouveau gouvernement, après l’investiture du président Roch Marc Christian Kaboré pour un deuxième mandat que l’opposant et patron de l’UPC a été nommé ministre d’État auprès de la présidence chargé de la Réconciliation.

Alfred SIRIMA