@Informateur.info- Des hommes armés non identifiés ont attaqué dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 mai, les postes de Police et de Gendarmerie à Faramana (frontière Burkina-Mali) faisant deux morts dans les rangs des Forces de défense et de sécurité (FDS), rapportent les médias , lundi, citant des sources locales.

Outre la perte de ces deux vies humaines, le bilan provisoire, toujours selon les mêmes sources, fait état, également, de la disparition d’un gendarme et de nombreux dégâts matériels dont la destruction des postes de police et de gendarmerie visés.

Depuis 2015, le Burkina Faso est victime d’attaques terroristes qui ont coûté la vie à plus de 500 personnes et causé des centaines de milliers de déplacés internes.

Alfred SIRIMA