@Informateur.info- Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé, jeudi, la cérémonie de lancement des activités du Fonds national de la Finance inclusive (FONAFI) doté d’un montant total de 44. 372.000.000 FCFA.

Ce fonds né de la volonté politique du chef de l’Etat, Roch Kaboré, entend accompagner les personnes à faibles revenus, évaluées à 1 032 000 bénéficiaires d’ici à 2023 dont 60% de femmes, pour un accès durable à des services financiers adaptés à leurs besoins.

Au lancement, jeudi, le président du Faso a procédé à des remises symboliques de chèques à des institutions financières et de microfinances d’une valeur totale de 3 milliards de FCFA destinés à renforcer les capacités de ces institutions, pour leur permettre de soutenir l’accès des groupes vulnérables aux produits et services financiers.

“Il était important de réfléchir à une nouvelle structure qui est le Fonds national de la Finance inclusive, qui va permettre d’apporter un appui aux jeunes, aux femmes, aux microentreprises, aux petites entreprises, aux paysans, aux éleveurs, qui n’ont pas la perspective d’aller dans une banque classique pour demander des financements pour accroitre et développer leurs activités” a expliqué à la presse, Roch Marc Christian Kaboré.

La transformation des produits locaux dans laquelle s’illustrent les femmes, étant une priorité pour le gouvernement, a poursuivi M. Kaboré, “la mise en place d’un tel système financier était nécessaire pour faire de ces femmes, de véritables actrices de développement”, a-t-il indiqué.

Il a rassuré tous les acteurs, que ce fonds ne sera pas seulement localisé à Ouagadougou, mais va se déployer sur l’ensemble des 13 régions du pays et dans les différentes provinces, pour un accès plus facile, invitant tous les bénéficiaires des crédits de la FONAFI, à respecter leurs engagements en remboursant ces crédits, pour permettre à d’autres acteurs de continuer de bénéficier de ces fonds.

Alfred SIRIMA