@Informateur.info- Dans une interview accordée à France 24 et RFI, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a évoqué, pour la première fois, un éventuel retour au pays de Blaise Compaoré, l’ex-chef de l’État, en exil en Côte d’Ivoire depuis 2014.

“Si je suis réélu le 22 novembre prochain, dans le premier semestre 2021, tout le monde pourra rentrer tranquillement au Burkina Faso. Et tous ceux qui ont des dossiers avec la justice pourront se présenter devant la justice pour régler leurs dossiers à ce niveau”, a déclaré le président Roch Kaboré.

Interrogé sur la lettre de Blaise Compaoré qui lui proposait, début avril 2019, sa “disponibilité et son soutien”, face à la menace terroriste dans le pays, le président du Faso a répondu : “Non pas que je refuse la main tendue, mais nous sommes dans un processus de réconciliation qui n’est pas une course de vitesse”.

M. Kaboré a insisté qu’en cas de réélection, “le premier semestre de 2021 doit nous permettre de régler ces questions là. Nous allons réunir l’ensemble des composantes de la société pour discuter de la réconciliation et la décision (des conditions du retour de Blaise Compaoré) sera prise”.

Alfred SIRIMA