@Informateur.info- 1er août 2018- Huit ans après son inauguration, l’hôpital national Blaise Compaoré, fruit de la coopération Burkina-Taïwan vient d’être rebaptisé Centre hospitalier universitaire de Tingandogo, du nom du quartier de la périphérie de Ouagadougou qui abrite l’établissement. La décision a été prise en Conseil des ministres, ce mercredi 1er août 2018.

Infrastructure moderne répondant aux standards internationaux, l’établissement sanitaire entièrement financé par la Taïwan à hauteur de 45 milliards FCFA est le résultat de la vision de Blaise Compaoré qui voulait à la fois offrir des soins de qualité à ses concitoyens et réduire par la même occasion les évacuations sanitaires vers l’extérieur.

Aucune explication officielle n’a été avancée pour justifier ce changement de dénomination. Seulement que cette décision intervient deux mois après la rupture des relations entre le Burkina Faso, bénéficiaire de l’infrastructure et la Taïwan, pays donateur.

Aussi beaucoup s’interrogent sur la nécessité de la prise d’un tel décret en Conseil des ministres au titre du ministère de la Santé alors que les autres centres de santé du pays comme Yalgado ont besoin du relèvement de leur plateau technique.

Dalima Dahoué