PUBLICITE


L’attaque Une attaque terroriste a visé ce vendredi 2 mars 2018, la capitale du Burkina-Faso, Ouagadougou. Cette attaque a fait plusieurs morts ainsi que de nombreux blessés.
Quelques heures après cette attaque meurtrière, qui n’a pas encore été revendiquée par un groupe terroriste, l’Union pour le progrès et le changement (UPC), principal parti de l’opposition politique au Burkina-Faso, a condamné cette énième attaque perpétrée en plein cœur de Ouagadougou, dans un communiqué, signé du nom de son Secrétaire général Adama Sosso.
«L’UPC condamne avec la dernière énergie cette attaque ignoble. Elle présente ses condoléances émues à nos forces de défense et de sécurité, aux familles éplorées et à la nation toute entière», a indiqué le secrétaire général de l’UPC, Adama Sosso, dans ledit communiqué publié sur la page officielle faceboock du président de ce parti, Zéphirin Diabré.
Par ailleurs l’UPC a, dans cette même déclaration, souhaité un prompt et total rétablissement aux blessés. Le parti de Zéphirin Diabré, a aussi adressé aux forces de défense et de sécurité ses félicitations et ses encouragements. Tout en appelant «l’ensemble des Burkinabè à l’union sacrée, et à une solidarité agissante à l’endroit des blessés et des familles des disparus», relate le communiqué.

Georges Kouamé

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment