@Informateur.info- C’est un communiqué du gouvernement burkinabè qui a annoncé, lundi, la reprise, progressive,  des activités administratives et pédagogiques à partir du 11 mai 2020.
 
Ainsi, au titre du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales, la reprise administrative est fixée au  lundi 4 mai 2020. Quant aux activités pédagogiques pour les élèves en classe d’examen (CM2, Troisième, Dernière année CAP, Dernière année BEP et Terminale), elles reprendront, progressivement, le lundi 11 mai 2020. Les élèves des classes intermédiaires, eux, retrouveront, progressivement, le chemin des classes, le lundi 25 mai 2020.
 
Pour le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et e l’Innovation, la reprise progressive des activités pédagogiques dans les institutions d’enseignement supérieur est fixée au lundi 11 mai 2020. Il en est de même pour les structures de formation professionnelle.
 
Le communiqué signé du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, Porte-parole du gouvernement, souligne qu’une circulaire administrative indiquera pour chacun des ordres d’enseignement et de formation, le chronogramme précis des reprises des cours en appelant ‘’l’ensemble des acteurs impliqués à prendre toutes les dispositions pour le respect des dates indiquées’’.
 
Par ce calendrier, explique le ministre Rémis Dandjinou, ‘’le gouvernement vise l’objectif d’une année scolaire et académique apaisée et achevée dans le respect des conditions optimales de sécurité sanitaire’’, conclut-il.
 
Pour rappel, face à la propagation rapide de la maladie à coronavirus (Covid-19), le gouvernement avait décidé de fermer les établissements préscolaires, primaires, post-primaires et secondaires, professionnels et universitaires le lundi 16 mars  2020, après la découverte le 9 mars des deux premiers cas de sujets contaminés au Covid-19.
 
Au 26 avril, le pays a enregistré 635 cas confirmés au Covid-19 dont 469 guéris et 42 décès, soit 124 cas actifs.
 
Geneviève MADINA