Photo d'arhives

@Informateur.info- Un raid d’hommes armés dans la ville de Tin-Akoff, dans la province de l’Oudalan dans la région du Sahel au Burkina Faso, a fait, au moins trois morts, dans la nuit de samedi à dimanche, rapportent des sources sécuritaires dans des propos relayés par Radio France internationale (Rfi).

Outre ces civils assassinés, l’on dénombre, également, des “habitations incendiées et du bétail emporté” par les terroristes qui ont promis de “lancer un assaut sur la ville”, ajoute le média français citant une source sécuritaire.

Par ailleurs, une autre attaque visant un convoi de vivres destinés aux déplacés internes de Mansila, toujours dans la région du Sahel, a fait trois blessés dans les rangs de l’armée. De fait, l’un des véhicules (armée) assurant la sécurité du convoi a sauté sur un engin explosif improvisé, blessant trois soldats.
Les blessés ont été évacués à Ouagadougou pour être pris en charge.

Alfred SIRIMA
Source: Rfi