@Informateur.info- Chose promise, chose due. Idrissa Nassa, président du groupe  Coris s’est acquitté, le 14 août dernier, de sa contribution de 500 millions FCFA à la construction d’un amphithéâtre dans l’enceinte de l’école nationale d’administration et de la magistrature (Enam).

En effet, en avril 2019 lors d’une cérémonie en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, cinq hommes d’affaires dont Idrissa Nassa, s’étaient engagés à mobiliser la somme de 2,58 milliards FCFA nécessaire à la rénovation et à la construction d’infrastructures à l’Enam. Depuis le 14 août dernier, l’enveloppe de 500 millions promise par Idrissa Nassa a été réceptionnée par l’école.

C’est le banquier lui-même qui a rendu publique l’information sur sa page facebook. «Afin d’apporter son soutien pratique et pragmatique à cette nouvelle vision, le groupe Coris (Banque et assurances) que je dirige, a décidé de soutenir la construction de l’amphithéâtre prévue dans le programme de rénovation, avec une enveloppe de 500 millions de FCFA», a-t-il publié.

A ce jour, nous ignorons si tous les opérateurs économiques qui se sont engagés ont tenu promesse. Mais pour rappel, outre Idrissa Nassa, le groupe Planor de Appollinaire Compaoré avait aussi promis une enveloppe de 500 millions FCFA, Mamadou Bonkoungou (Ebomaf) 540 millions FCFA, Inoussa Kanazoé (Groupe Kanis), 640 millions FCFA, Hamidou Ouédraogo (Groupe Ramadan) 400 millions FCFA.

Dalima DAHOUE

Articles connexes

Leave a comment