@Informateur.info- Le meeting de la coalition syndicale en lutte contre la baisse du pouvoir d’achat, pour les libertés et la bonne gouvernance prévu ce 4 juillet 2020 a eu lieu à Ouagadougou.

A cette occasion, Bassolma Bazié, porte-parole de la Coalition a livré des détails sur les exigences des travailleurs. Il s’agit notamment de la « levée sans délai des sanctions contre les travailleurs (révocation des travailleurs, restitution des salaires suspendus et/ou coupés, annulation des mutations arbitraires des agents de la RTB et de Sydwaya…) et l’examen sérieux et diligent par le gouvernement de leur plateforme».

En outre, les syndicats réunis ont invité ‘es gouvernants à œuvrer pour « l’arrêt du pillage du patrimoine national, le respect des libertés, la lutte contre la vie chère, l’annulation du prélèvement de l’IUTS sur les primes et indemnités des travailleurs du privé, du parapublic et du public et le dernier point a trait à la promotion».

«Il apparaît clairement aujourd’hui que ceux qui pillent et qui volent le peuple se recrutent essentiellement au sein des dignitaires du pouvoir», a martelé Bassolma Bazié.

Alfred SIRIMA