Le gouvernement burkinabè, a apporté des innovations majeures en ce qui concerne l’organisation du pèlerinage à la Mecque, a annoncé le ministre de la Culture, des arts et du tourisme du Faso, Abdoul Karim SANGO, à l’issue d’un conseil des ministres, qui a eu lieu mercredi 14 mars 2018.
Assurant l’intérim du ministre de la Communication et des relations avec le parlement, Remis Fulgence Dandjinou, le ministre burkinabè de la Culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim SANGO, a indiqué que ces modifications concernent trois points majeurs.
A savoir, le délai de validité des autorisations accordées aux agences de voyage qui est ramené de trois à deux ans ; la durée du mandat du comité national de suivi qui est ramenée de trois à deux ans ; et l’effectif du comité national de suivi qui passe de quinze à vingt membres.
Par ailleurs, Abdoul Karim SANGO, a précisé que cette initiative du gouvernement burkinabè, «vise à assurer de meilleures conditions d’organisation du Hadj».

Georges Kouamé