@Informateur- Si l’actualité reste dominée par le Coronavirus, la crise sécuritaire au Burkina Faso demeure une réalité. Selon des sources  citées par l’Agence France Presse (AFP), quatre soldats ont été tués et quatre autres sont portés disparus à l’issue d’une attaque terroriste survenue le lundi 11 mai 2020.

“Une équipe du détachement militaire de Sebba, en patrouille, a été la cible d’une embuscade menée par des groupes armés terroristes (GAT) à  Kankanfogouol. Le bilan provisoire est de quatre soldats décédés et quatre autres toujours portés disparus”, indique la source de l’AFP.

Kankanfogouol faut-il le noter est une localité située dans le nord du Burkina Faso près de la frontière du Niger.

Régulièrement frappée par des attaques terroristes depuis 2015, le Burkina Faso fait face, notamment dans la partie nord de son territoire à une véritable catastrophe humanitaire du fait des actions de ces groupes terroristes.

Selon les dernières estimations, 850 personnes ont été tuées depuis 2015 lors de ces attaques à travers le pays.

Alfred SIRIMA