@Informateur.info- En dépit des offensives et des opérations de dissuasion que mène l’armée, le Burkina Faso continue d’être endeuillé par les attaques terroristes.

De fait, plus de cent personnes ont été exécutées dans la nuit de vendredi à ce samedi 5 juin à Solhan dans le Nord du pays. Une attaque dont nous ignorons pour l’heure les circonstances.

Le 3 mai dernier, une autre attaque avait fait 30 morts à Kodyel, toujours dans le Nord du pays qui semble être mis sous coupe réglée par les forces du mal. Cette attaque avait précédé, deux semaines auparavant, à l’assassinat au Burkina Faso de deux Espagnols et d’un Irlandais par des terroristes.

Alfred SIRIMA