@Informateur.info- La saignée continue dans la formation politique de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) de Zéphirin Diabré. Après la démission le 9 octobre dernier de Nathanaël Ouédraogo, vice-président du parti, c’est autour de du Poé Naaba, 5é vice-président d’abandonner la navire.

En effet dans un communiqué publié, ce mercredi 21 octobre 2020, l’UPC annonce ceci : «le député Justin Compaoré, 5ème Vice-Président  de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), connu sous le nom de Poé Naaba en référence à ses responsabilités coutumières, a informé la Direction de l’UPC ce jour 21 octobre 2020, de sa décision de démissionner du parti».

La direction de la communication de campagne du parti qui dit prendre acte de cette démission, précise dans son communiqué que le démissionnaire n’a donné aucun motif de sa décision «ni formulé aucun grief à l’encontre du parti».

A(re) lire Burkina: Nathanaël Ouédraogo, chargé des questions électorales à l’UPC démissionne

«La direction de la communication de la campagne de l’UPC le remercie pour sa contribution à l’édification du parti, à travers les différents postes de responsabilité qu’il a occupés au sein des organes dirigeants du parti et au sein de l’Assemblée nationale», note le communiqué.

Toutefois, relevé le communiqué : «Cette démission, comme d’autres qui l’ont précédée  au sein de la Fédération du Kadiogo, survient dans un contexte où certains cadres du parti, mécontents de n’avoir pas été désignés comme candidats aux élections législatives par les militants du Kadiogo, ont choisi de quitter le parti».

Précisant que «dans la perspective des élections du 22 novembre, le  Poé Naaba a sollicité un troisième mandat de député qui ne lui a  malheureusement pas été accordé».

Notons que le Poé Naaba alors suppléant de Zéphirin Diabré à l’hémicycle en  2013, était devenu député titulaire après la démission du président Zéphirin. En 2015, il est réélu sous la bannière de l’UPC.

Alfred SIRIMA