@Informateur.info- L’armée burkinabè a été la cible d’une attaque terroriste, mercredi dernier, dans le nord du pays. Selon un communiqué du ministère de la communication, «un détachement militaire de Tin-Akoff a fait l’objet d’une embuscade tendue par des groupes armés».

Bilan provisoire de cette attaque, selon le communiqué, 14 militaires tués, 8 blessés dont 3 dans un état critiques évacués à Ouagadougou par voie aérienne. Dès la survenue de cette attaque meurtrière, à en croire le ministère de la communication, des renforts ont été déployés dans la zone pour procéder à des opérations de ratissage et de traque des auteurs.

C’est la deuxième attaque terroriste enregistrée depuis le début de la campagne présidentielle. De fait, le chauffeur d’un parlementaire avait été tué le 8novembre dernier dans la province de l’Oudalan dans le Sahel.

Alfred SIRIMA