@Informateur.info- Condamné à 5 ans de prison de ferme pour détention illégale de munitions de guerre, Jacques Mangoua, vice président du PDCI RDA ne bénéficiera pas d’une mise en liberté provisoire.

De fait, dans son procès en appel ce mardi 28 janvier 2020, les juges de Bouake ont refusé d’accéder à la demande du président du Conseil régional du Gbêkê.

Les juges ont donc décidé pour l’heure de maintenir en détention l’ancien magnat du cacao qui est un très proche d’Henri Konan Bédié.

Jacques Mangoua faut-il le rappeler a été condamné suite à la découverte à son domicile de munitions ainsi que d’armes blanches.

Depuis les premiers jours de son arrestation, son parti, crie au complot.

Abraham KOUASSI