Plusieurs enfants microbes seraient arrêtés dans la journée du 1er mai à Biankouma où selon nos sources, deux massa en provenance de Man, les auraient déversés. Grâce à la vigilance des populations et la détermination des forces de sécurité et de défense, plusieurs d’entre eux seraient mis aux arrêts.

La population de Biankouma doit une fière chandelle aux forces de sécurité et de défense. Mais aussi, à la population elle-même qui, les mains nues, est sortie comme un homme pour aider les hommes en armes à bouter hors de la ville, ces enfants microbes dont plusieurs ont fait l’objet d’arrestation selon les informations des populations et des forces de l’ordre.

En effet, le mardi1er mai,  jour de la commémoration de la fête du travail,  selon les témoins, deux massa  chargés d’enfants appelés « microbes, » ont déversé à Biankouma ces enfants appelés aussi, « enfants en conflit avec la loi, »  où ils ont commencé à s’attaquer à la population. Ces deux véhicules qui contenaient ces microbes, à en croire nos sources, venaient de la capitale du Tonkpi (Man). Où depuis un bon moment, certifient bien nos interlocuteurs, ces microbes commettent des actes de  violence sur les populations. A Biankouma, la tâche ne leur a pas été facile. Car, ils se sont heurtés à une population et aux forces de défense et sécurité déjà avertis. Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés et conduits au poste de police et d’autres ont pris la poudre d’escampette sous la menace des armes des forces de l’ordre, des gourdins et machettes des populations, ont précisé nos sources.

La question qu’on se pose est de savoir qui est le tuteur ou commanditaire de ces attaques ? Pourquoi utilise-t-il ces enfants pour s’attaquer aux populations déjà meurtries depuis la décennie de crise qu’a connue le pays ? Puisqu’un certain nombre de ‘’microbes’’ ont pu être arrêter, il serait vraiment louable que les forces de sécurité et de défense poussent plus loin leurs investigations pour une fois au moins, en finir avec ce phénomène.

Ce jeudi matin, la dernière information reçue souligne qu’un élève fuyant les microbes aurait été renversé par une dyna avec la mâchoire brisée et ses dents seraient toutes enlevées.

Armand Koffi

Correspondant Régional

 

Articles connexes

Leave a comment