@Informateur.info- L’ancien ministre et député Alain Lobognon en prison depuis le 23 décembre 2019, a annoncé, vendredi, via son porte-parole, sa démission du Mouvement pour la promotion des nouvelles valeurs en Côte d’Ivoire (MVCI), proche, dans un passé récent, de Guillaume Soro.

“Par courrier en date du 13 mai 2021, adressé au Docteur Louis Ouattara, Secrétaire Général du MVCI, le Ministre Alain Lobognon a rendu sa démission de toutes les instances de ce parti auquel il était lié politiquement”, a posté Jean-Paul Beugrefoh, le porte-parole de l’ex-ministre ees Sports.

Il a expliqué que M. Lobognon a décidé de “mettre fin à son engagement au sein du MVCI pour une volonté personnelle de disposer de sa totale liberté, au moment où va s’ouvrir le procès devant le Tribunal criminel d’Abidjan où il comparaîtra en compagnie des autres prévenus arrêtés le 23 décembre 2019”.

Ainsi, Alain Lobognon entend comparaître en “Homme politique affublé d’aucune appartenance politique”, a précisé Jean-Paul Beugrefoh soulignant que “le ministre Alain Lobognon (…) quitte le MVCI le coeur léger, sans regret, ni rancœurs”.

Pour rappel, Alain Lobognon occupait les fonctions de 1er Vice-président du MVCI présidé par Félicien Sékongo, également détenu depuis seize mois.

Geneviève MADINA