@Informateur.info- Les travaux du 12è sommet ees chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Autorité du bassin du Niger (ABN) se sont ouverts, ce jeudi, par visioconférence.

A l’ouverture de la session, le président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’ABN, le président de la République fédérale du Nigéria, Muhammadu Buhari a réaffirmé la nécessité de protéger le fleuve Niger au regard de son impact sur la vie des 162 millions d’habitants de son bassin.

Pour le président nigérian, ce 12e sommet constitue une occasion pour déterminer des actions fortes pour “la stabilité et la durabilité de ce joyau” qu’est le fleuve Niger.

Ce sommet connaitra également le renouvellement des instances dirigeantes de l’ABN avec la nomination d’un nouveau secrétaire exécutif et la désignation d’un nouveau président en exercice de l’institution.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré qui participe à la rencontre, va partager sa vision sur la protection et la sauvegarde du Niger et de son bassin hydrographique, ainsi que des écosystèmes.

Les Etats membres de l’ABN, créée en le 25 novembre1964 sous l’appellation de Commission du Fleuve Niger avant d’adopter la dénomination actuelle, le 21 novembre 1980, sont: le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Tchad.

Alfred SIRIMA avec la DCP/Faso