@Informateur.info- L’opposition politique burkinabè et la Majorité présidentielle seraient en phase sur l’idée d’un audit international du fichier électoral. C’est ce qui ressort de la conférence de presse hebdomadaire du Chef de file de l’opposition co-animée, ce mardi 14 juillet 2020, par MM. Victorien Tougouma, président du MAP et Amadou Diemdioda Dicko, vice-président de l’UPC.

«Aux dernières nouvelles, Opposition et Majorité sont toutes d’accord pour cet audit international et indépendant. L’auditeur sera choisi de manière consensuelle par le Dialogue politique, une fois que la CENI aura fini l’enrôlement, et avant qu’on aille aux élections », ont-ils annoncé.

A(re)lire Présidentielle: Zéphirin Diabré exige un audit international du fichier électoral

Les conférenciers ont rappelé l’arrestation de plusieurs cadres de la Majorité pour «tentative de fraudes électorales» et la récente sortie du président du CDP, Eddie Komboïgo, qui a dénoncé «le confectionnement des cartes nationales d’identité burkinabè au profit de non-nationaux notamment des Nigérians et des Libériens».

«Tout cela convainc une fois de plus l’Opposition qu’il faut un audit international et indépendant du fichier électoral, afin de lever tout doute concernant l’intégrité dudit fichier», a conclu M. Tougouma.

Alfred SIRIMA