Quatorze fidèles, dont “des enfants”, ont été tués, dimanche 1er décembre, pendant un service religieux lors de l’attaque d’une église protestante à Hantoukoura (est du Burkina Faso), localité de la commune de Foutouri, frontalière du Niger, a indiqué une source sécuritaire.

Une “opération de ratissage” a été lancée par le groupement militaire de Foutouri pour retrouver les “traces des assaillants”, qui se sont “enfuis à bord de motocyclettes”.

Signalée aux environs de midi, cette attaque a été perpétrée par une “dizaine d’individus lourdement armés”, qui “ont exécuté froidement les fidèles, dont le pasteur de l’église et des enfants”, a précisé la même source.

Dans son communiqué, le gouvernorat précise que “les forces de défense et de sécurité” se sont déployées “pour porter secours aux personnes blessées”.

Le gouvernement “présente ses condoléances attristées aux familles éplorées et à la communauté religieuse protestante”.