@Informateur.info- Dans un message diffusé sur la page officielle Facebook de la présidence du Faso, le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré a condamné l’attaque ” abjecte” et “ignoble” qui a causé la mort de 36 personnes dans le Sanmatenga.

Décretant un deuil national de “48 heures à compter du ce mercredi 22 janvier 2020 à zéro (00) heure”, en mémoire “de nos compatriotes lâchement assassinés par les ennemis de notre peuple, dans les villages de Nagraogo et d’Alamou, dans la commune rurale de Barsalgho”, le président du Faso a présenté ses “condoléances et celles de la Nation aux familles éplorées”.

“Cette attaque abjecte et ignoble sur des populations civiles nous renseigne encore, une fois de plus, sur la cruauté de nos ennemis”, a condamné le président du Faso selon qui “dans un sursaut national et patriotique, nous devrions réaffirmer notre détermination et notre engagement aux côtés de nos Forces de Défense et Sécurité, pour venir à bout de ces forces du mal”.

A cet effet, il a salué “le vote à l’unanimité par l’Assemblée nationale, de la loi encadrant le volontariat pour la défense de la patrie”, faisant remarquer que le pays est sur “la bonne voie et notre victoire est certaine.”

G. MADINA