@Informateur.info- Le 19 août 2019, la caserne de Koutougou est attaquée par une bande de terroristes, qui a fait plus de morts que jamais. Cette attaque sans précèdent a suscité plusieurs réactions, dont celle de Issiaka Sawadogo, Pca de la COFENABVI-AO.

Le président du conseil d’administration (PCA) de la confédération des fédérations nationales de la filière bétail-viande de l’Afrique de l’ouest (COFENABVI-AO), Issiaka Sawadogo, en dépit de la douleur qui l’étreint, eu égard à la situation de terrorisme qui endeuille nuit et jour, de nombreuses familles burkinabè, appelle le peuple du Faso, à s’armer de courage. Pour Issiaka Sawadogo, l’heure n’est pas à la division, car c’est à cela que veulent les conduire les terroristes, afin de régner en maitres absolus sur le territoire burkinabè.

Il exhorte donc ses compatriotes, les Hommes Intègres à ne point céder à ces pratiques d’un autre âge, aux desseins inavoués, qui pourraient à terme, les confiner dans une situation d’apatridie.
Selon cet homme d’affaires burkinabè vivant en Côte d’Ivoire, le temps de l’union sacrée autour de la mère patrie a sonné. C’est pourquoi, dira- t-il, «il faut taire les querelles politiques, et les considérations hasardeuses, pour se dresser comme un seul homme, contre ce phénomène «importé» qui est entrain de défigurer ce que nous avons de plus cher, le Burkina Faso», a-t-il plaidé.

Auparavant, Issiaka Sawadogo, a salué la mémoire des disparus et présenté ses sincères condoléances à toutes les familles endeuillées et souhaité prompt rétablissement aux blessés.

Le bilan de l’attaque de la caserne de Koutougou est de 24 morts, 7 blessés et de 5 soldats portés disparus.


YAnnick KOBO