PUBLICITE


@Informateur.info-L’attaque de la caserne de Koutougou dans le nord du Burkina Faso qui s’est soldée par la mort de 24 militaires, le 19 août dernier, a fait réagir le président de Faso Autrement. En effet, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée, ce mardi, Ablassé Ouédraogo demande la démission pure et simple du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, pour incompétence et laxisme dans la gestion de la question sécuritaire. «Le président du Faso a lamentablement échoué. Il doit tirer les conséquences de son échec et libérer le Burkina Faso en annonçant sa démission conformément à la constitution», a martelé le président du Faso Autrement. Avant de déclarer : «le malheur du Burkina, c’est d’avoir Roch comme président à la tête de l’Etat et Zéphirin Diabré à la tête de l’opposition».

Précisant sa déclaration, Ablassé Ouédraogo, expliquera que «Zéphirin œuvre à contenir l’opposition afin d’asseoir et consolider le pouvoir du président Kaboré». Et de poursuivre : «Il ne peut plus être légitimement Chef de file de l’opposition puisque 13 des 33 députés de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ont fait scission et travaillent pour le pouvoir». Pour ces faits, Ablassé Ouédraogo estime que Zéphirin Diabré est complice du président du Faso.

Se prononçant sur la tenue récente du dialogue politique initié par le Président du Faso, le président du Faso Autrement l’a qualifié de «mascarade politique». «Ce dialogue n’est ni plus ni moins qu’une énième arnaque. (…) On n’a pas besoin d’un dialogue politique mais d’un dialogue national», a-t-il commenté.

Dalima DAHOUE

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment