Informateur.info-Le cerveau de l’attaque survenue le 13 mars dernier dans la ville de Grand Bassam en Côte d’Ivoire, est désormais aux mains des forces françaises de l’opération Barkhane. En effet, selon une source proche du dossier,’’ l’individu aurait été localisé au sud de Gao, vers la localité de Gossi’’. Et d’ajouter: « ses va-et-vient étaient surveillés ».

Toujours selon cette même source, Mimi OuldBaba Ould Cheikh (le cerveau), aurait été ciblé depuis son séjour en Algérie. C’est une fois au Mali que les services secrets maliens qui étaient à ses traces ont avisé l’armée française  qui a pu le «cueillir». Le présumé cerveau aurait reconnu avoir ‘’supervisé l’attaque, organisé le transport des exécutants, le transport des armes du Mali vers la Côte d’Ivoire et la mise en route des véhicules des présumés jihadistes’’. Faut-il le rappeler, cette attaque avaient causé la mort de 22 personnes dont deux terroriste et fait 33 blessés.

Marina Kouakou