@Informateur.info- Herman Anderson Niamké Tchi, principal présumé coupable et trois autres personnes mises en cause dans l’affaire de l’assassinat de la religieuse ont été déférés ce jour au Parquet et immédiatement placés sous mandat de dépôt par le juge d’instruction.
Selon le procureur général de la République Richard Adou qui a publié un communiqué à cet effet, ces faits d’une extrême gravité, sont qualifiés de vol avec violences, association de malfaiteurs et d’assassinat, et sont passibles de l’emprisonnement à vie.

En effet, le samedi 10 août dernier, aux environs de 12 heures, madame Faustine Brou N’guessan , secrétaire à l’église catholique Sainte-Cécile des deux Plateaux, était retrouvée inconsciente dans son bureau, baignant dans une mare de sang.
Suite aux enquêtes de la police criminelle, Herman Anderson Niamké Tchi est interpellé. Il a été retrouvé en sa possession, le portable de la victime et formellement reconnu par le témoin oculaire.

Soumis à un interrogatoire par les enquêteurs, il avoue avoir volontairement donné la mort à la victime, à l’instigation de deux personnes.

Yannick KOBO