Seri Dago Théodore

@Informateur.info- Le Sergent Théodore Séri Dago, reconnu coupable de l’assassinat de Christian Baldensperger alias Jean Hélène, correspondant de Rfi en Côte d’Ivoire en 2003, est désormais un homme libre.

Il a été libéré dans la soirée de ce mardi 27 octobre 2020 de la prison civile de Man, selon de sources pénitentiaires, après avoir purgé 17 ans de prison.

De fait, condamné à 17 ans de réclusion criminelle, le 23 janvier 2004, par le tribunal militaire d’Abidjan pour l’assassinat de Jean Hélène, le sous-officier Théodore Séri Dago avait purgé 9 ans à la MACA à Abidjan avant d’être transféré à la prison civile de Man après la crise postélectorale de 2011.

  • Retour sur les faits
Jean Hélène

En effet, le 21 octobre 2003, Christian Baldensperger, la cinquantaine entamée,  correspondant de RFI en Côte d’Ivoire est abattu de deux balles tirées d’une Kalachnikov. Les faits se sont produits devant la direction générale de la police nationale à Abidjan Plateau.  

Le corps sans vie du journaliste baignait dans une mare de sang, la face contre le sol. Juste à côté de son micro et de sa voiture, une Renault Clio immatriculée 1295 CI01. Ce dernier était venu couvrir la libération des prisonniers du RDR quand il a été assassiné.

Dès son assassinat, le sergent Théodore Séri Dago a aussitôt été mis aux arrêts avant d’être condamné lors d’un procès le 23 janvier 2004. Procès au cours duquel il a plaidé non coupable.

Jean François FALL