@Informateur.info- L’Opposition politique du Burkina Faso est revenue, mardi dans une conférence de presse à Ouagadougou, sur la colère des habitants de Nagré suite à l’assassinat de trois VDP, estimant que l’acte posé par ces populations résume l’abandon dont elles sont victimes de la part du Pouvoir en place.

Ce sont Yumanli Lompo, Président du PNSD (Parti national des démocrates sociaux) et Abdoulaye Arba, Président du PMP (Parti des militants pour le peuple) qui ont entretenu les médias au nom du Cfop/Bf (Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso).

Des faits rapportés par les deux conférenciers du jour, citant l’Agence d’information du Burkina (AIB), il ressort que les populations de Nagré, dans la province du Gourma, ont pris d’assaut le Gouvernorat de l’Est le 17 septembre dernier, suite à l’assassinat de trois Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), avec les trois corps pour montrer aux autorités “ce qu’elles endurent au quotidien dans leur localité “.

Pour l’Opposition, “l’acte posé par les populations de Nagré résume l’abandon dont elles sont victimes de la part du Pouvoir en place”, ont dénoncé Yumanli Lompo et Abdoulaye Arba, compatissant à la douleur des populations de Nagré auxquelles ils ont présenté “les sincères condoléances aux familles éplorées” .

“C’est un acte lourd de sens qui doit faire réfléchir le régime du MPP, plus préoccupé par la reconquête du pouvoir que de la situation chaotique dans lequel il a mis le Burkina”, ont-ils ajouté soulignant que “les VDP doivent avoir les moyens de défense, la formation et l’encadrement nécessaires et une grande motivation pour combattre les ennemis”.

Par ailleurs, le Cfop/Bf a salué l’abnégation du Lieutenant-Colonel Prosper Sanou, Gouverneur de l’Est qui a réussi à “calmer” les populations de Nagré.

“En ces moments difficiles où tout peut s’embraser à la moindre étincelle, les autorités locales doivent aider à préserver la paix sociale. Il faut aussi que les responsables administratifs veillent à ce que les volontaires ne soient pas utilisés pour des règlements de comptes”, ont, également, conseillé les conférenciers, félicitant les FDS qui ont neutralisé “20 terroristes et récupéré leur armement”, il y a une semaine.

Alfred SIRIMA