Une vue de la résidence de Assinie de Guillaume Soro

@Informateur.info- C’est l’un des détenus liés à l’affaire Guillaume Soro en fin décembre dernier dont on a peu parlé pour ne pas dire pas du tout.

Sawadogo Amidou dont nous avons retrouvé les traces au camp de la gendarmerie d’Agban était, jusqu’à la date de son arrestation, le gardien de la résidence de Guillaume Soro à Assinie.

Arrêté lors de la perquisition de la résidence de l’ex-président de l’Assemblée nationale contre qui le pouvoir d’Abidjan a lancé un mandat d’arrêt international le 23 décembre dernier, pour «présomptions graves de tentative d’atteinte contre l’autorité de l’État et l’intégrité du territoire national et complot contre l’autorité de L’État, de recel de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux»,  Amidou Sawadogo, de nationalité burkinabè demeure toujours entre les mains de la gendarmerie depuis plus de deux semaines.

Selon les membres de sa famille qui s’inquiètent pour lui, l’infortuné gardien serait conduit les matins à la brigade de recherches au Plateau et ramené les soirs au camp d’Abgan où il passe les nuits.

Cette situation participe-t-elle d’une instruction judiciaire? Ce camp est-il le lieu d’une détention prolongée? Que reproche-t-on exactement à ce pauvre gardien que l’on n’a pas rendu public? Sa famille qui pense qu’il est une victime collatérale de la situation que vit son patron s’interroge; et avec elle, l’opinion publique.

Amidou Sawadogo, selon nos informations, a été recruté comme gardien de la résidence de Guillaume Soro à Assinie en 2008.

Avant d’être au service de M. Soro, il travaillait dans un restaurant bien connu de la ville d’Assinie.

Jean François FALL