@Informateur.info- Initialement, prévu se tenir, samedi 21 décembre prochain, à l’espace Ficgayo de Yopougon (ouest), le meeting conjoint du Front populaire ivoirien (FPI) et du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) avec leurs alliés, se tiendra à la même date mais au stade Sény Fofana de Port-Bouët, au sud de la capitale économique ivoirienne.

C’est l’essentiel de l’information livrée dans une conférence de presse, mercredi, par le secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Kakou Guikahué, après l’arrêté municipal “illégal” interdisant ” les manifestations publiques” dans la commune de Yopougon dans la période du 16 décembre 2019 au 5 janvier 2020.

Ce qui a fait dire à Maurice Kakou Guikahué que ” le site du meeting change pour éviter de tomber dans le piège de la violence mais pas la date qui est maintenue”.

Cependant, le conférencier qui avait à ses côtés, Dr Assoa Adou, secrétaire général du FPI, a déploré que le maire de Yopougon, Kafana Koné, ait pris cet arrêté après ” nous avoir accordé toutes les autorisations préalables”. Surtout que, a-t-il expliqué ” nos meetings et manifestations antérieures n’avaient enregistré aucune violence ni à Abidjan, ni à l’intérieur du pays”.

Geneviève MADINA