Yacouba Sawadogo sur les cendres de l'incendie de sa forêt

@Informateur.info- Dans la nuit du 13 au 14 décembre dernier un incendie aux origines encore inconnues a ravagé une partie de la forêt du Prix Nobel Alternatif et Champion des Nations Unies pour l’environnement, Yacouba Sawadogo dans son village à Gourga dans le nord. Près de deux semaines après ce drame, l’on en sait un peu plus sur l’étendue des dégâts.

Selon un communiqué du Ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, un inventaire de la portion brûlée représentant 0,50 hectare sur 27 a fait ressortir  «qu’une vingtaine de ligneux ont subi le feu et sont constitués de Guiera senegalensis, de Combretum micranthum, de Balanites aegyptiaca, de Piliostigma reticulata, de Sclérocaria birrea, de Acacia sp., etc., qui sont toujours vivants».

Tout en se réjouissant que le feu n’ait pas pu faire grand dégât, le ministère de l’environnement à «déplorer cet incident et rappeler l’importance de ce site reconnu au niveau national et international pour l’environnement». Le communiqué réaffirme, « l’engagement pris par le président du Faso pour sécuriser ce site à travers une clôture» ; et précise que «cet engagement est en cours».

A en croire le communiqué des études relatives à la clôture ont été bouclées mais «la mise en œuvre obéit à des règles et procédures liées à la  propriété foncière. La procédure d’obtention du titre de propriété y relative est également en cours au niveau des autorités municipales».

Faut-il le rappeler,  Yacouba Sawadogo, 74 âges, a reçu le 23 novembre 2018 à Stockholm, le Right Livelihood Award 2018, plus connu sous le nom de prix Nobel alternatif, pour son combat contre l’avancée du désert.

 

Alfred SIRIMA