@Informateur.info- Comme annoncé, Kouadio Konan Bertin dit KKB était face à la presse ce mardi. Au menu des échanges, le rejet de sa candidature par le comité électoral du PDCI-RDA.
Pour l’ancien député de Port-Bouet, la structure en charge des élections au sein du parti est partisane. «Dès lors que tous les membres du Comité de Candidatures ont été désignés par l’un des candidats, ils ne peuvent être ni indépendants, ni impartiaux à l’égard de ce candidat», a déclaré KKB.

Très offensif à l’endroit de ce comité qu’il a accusé d’avoir «fait du faux», KKB à assuré pouvoir «prouver que la candidature de Bedie est truffée de faux».

«Je suis militant actif de toutes les délégations de mon village aussi bien à Lakota qu’à Bocanda». Se défendant d’être « un mercenaire» d’Alassane Ouattara, KKB n’a cependant pas nier ses relations avec les politiciens de sa génération dont Hamed Bakayoko.

«Je suis fier du parcours d’Hamed. On a commencé ensemble. Il est aujourd’hui unique ministre d’Etat. La chance que l’on ami à c’est d’avoir soutenu quelqu’un qui lui a renvoyé l’ascenseur »,a dit le conférencier du jour.
En outre KKB a clamé son appartenance au PDCI-RDA qu’il ne compte pas quitter.

«Je n’irais nulle part. Vous m’aurez dans vos souliers», a martelé l’ancien élu qui ne compte cependant pas donner une suite judiciaire au rejet de sa candidature.

Steven IBRAHIM