PUBLICITE


@Informateur.info- Le 21 juillet dernier, les députés de la majorité présidentielle burkinabè, Abdoulaye Mosse et Blakissa Ouédraogo réussissaient un meeting qui fait désormais date en Côte d’Ivoire au regard de la forte mobilisation au palais de la culture de Treichville.

Plus d’un mois après cette manifestation, les deux parlementaires sont de nouveau sur les bords de la lagune Ebrié. Objectif, si l’on en croit le député Abdoulaye Mosse qui a publié un post sur sa page facebook, remercier les responsables d’associations qui ont contribué au succès du meeting du 21 juillet 2019.

Mais il est clair que cette mission dite de remerciement n’est qu’un prétexte. Et pour cause, l’on se souvient que lors du meeting de soutien au président du Faso, la parlementaire Blakissa Ouédraogo avait promis une présence régulière auprès de la diaspora.

La mission de remerciement de ce dimanche 1 er septembre dans la commune de Port-Bouët ne s’explique pas  sans la volonté des initiateurs du meeting du 21 juillet de capitaliser les retombées  au profit du MPP-Côte d’Ivoire dont le bureau politique peine à mobiliser.

Fortement critiqués pour avoir financé et mobilisé la diaspora au profit dudit meeting, Issaka Sawadogo, Pca de la Stib et Dramane Sawadogo Secrétaire Général du CDP-CI étaient à nouveau présents aux côtés des missionnaires du MPP.

Une présence qui suscite déjà des grincements de dents et des commentaires dans la mesure où le dimanche 8 septembre prochain, soit dans une semaine, le CDP-Côte d’Ivoire tient son premier meeting post-insurrection dans la même commune de Port-Bouët.

Dalima DAHOUE

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment