PUBLICITE


En tournée dans le district autonome de Yamoussoukro, ce vendredi 02 juin, où il a rencontré à la salle de mariage de l’hôtel de ville, les différentes brigades des régions du N’ZI, du Ifou, du Bélier et de Yamoussoukro, le commandant supérieur de la gendarmerie, le Général de Brigade, Kouakou Nicolas s’est prononcé sur le drame d’Arrah. «(…) Quand il y a mort d’homme, c’est une affaire sérieuse. Et il faut traiter la question avec tout le professionnalisme que cela demande. Cela fait 4 jours que nos enquêteurs sont sur le terrain. Ils sont très avancés et je peux vous assurer : les conclusions  de l’enquête seront rendues publiques», a-t-il expliqué à la presse, à l’issue de sa rencontre avec les troupes. L’autre sujet d’actualité sur lequel les journalistes ont bien voulu arracher un commentaire au Commandant supérieur de la gendarmerie, c’est bien l’affaire des auditions du protocole du Président de l’Assemblée Nationale, Soul To Soul. « (…) Les auditions ont lieu sous la supervision du  procureur de la République. Les enquêteurs, les officiers de police judiciaire  et les gendarmes que nous sommes, nous accompagnons le procureur de la République. C’est le procureur qui est en mesure de donner des éléments fiables  et précis», a-t-il commenté.

Yamoussoukro, faut-il le préciser, marque la 5e étape  de la tournée du Commandant Supérieur de la Gendarmerie qui s’est déjà rendu à Korhogo, à Yamoussoukro, à Bouaké, à Daloa et à San Pedro. Sur les raisons de sa tournée, le général dira ceci : «C’est une habitude que nous avons instituée, tous les trois,  quatre  mois, nous venons échanger avec nos hommes. Pour que nous soyons au même niveau d’information. Et vous êtes sans ignorer, que le mois dernier, des mouvements d’humeurs ont secoué un peu la grande muette. Donc nous sommes venus pour dire à nos hommes d’observer la discipline. La cohésion en leur sein. Et surtout qu’ils ne se détournent pas de leur mission principale, qui est la protection des personnes et de leurs biens  et la sauvegarde de la vie de la nation». Lire la suite sur lageneraledepresse.net

 

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment