PUBLICITE


@Informateur.info- La fédération de l’Union pour le Changement et le progrès Côte d’Ivoire (UPC-CI) travaille activement depuis quelques semaines à l’organisation d’un meeting d’envergure qu’elle compte tenir le 9 novembre prochain à Abidjan.

Ce grand rassemblement interviendra, 4 mois après le meeting de soutien au président du Faso à Treichville et 2 mois après celui du Congrès pour la démocratie et le progrès en Côte d’Ivoire à Port-Bouët. Deux meetings qui ont été un succès en termes de mobilisation.

Quatre mois après le changement de direction, la fédération Côte d’Ivoire du parti de l’ex-DGA du Pnud, Zéphirin Diabré, veut à la fois démontrer sa vivacité et mettre ses militants et sympathisants en ordre de bataille dans la perspective de la présidentielle 2020. Lieu choisi pour ce meeting, les 4000 places à 5,5 millions FCFA de la salle Anoumabo du palais de la culture de Treichville où s’était tenu le meeting de soutien à Roch Marc Christian Kaboré.

Pour ce faire, depuis peu, le comité d’organisation est à pied d’œuvre, multipliant les réunions et parcourant les communes du District d’Abidjan à la rencontre des sections mais également des leaders communautaires pour les sensibiliser et obtenir leur adhésion à ce grand meeting.

Deuxième force politique au Burkina Faso depuis les dernières élections  présidentielles et législatives de 2015, la fédération Côte d’Ivoire de l’UPC dirigée par Michel Bambara entend permettre au parti d’aller au-delà de cette position en 2020 en s’adjugeant Kosyam avec une bonne part de l’électorat de la diaspora en Côte d’Ivoire.

Le meeting prévu le 9 novembre prochain à la salle Anoumabo verra la présence de celui que ses militants appellent affectueusement le «Waraba». En effet, Zéphirin Diabré, est attendu à ce giga meeting où il prononcera un discours en direction de ses militants, mais aussi et surtout sur la situation sécuritaire au Burkina Faso.

Dalima DAHOUE

PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment