@Informateur.info- Le mercredi 24 février 2021, lors de la cérémonie de présentation des membres du Comité National d’Accueil du président Laurent Gbagbo, Dr Assoa Adou, Secrétaire général du Front Populaire Ivoirien (FPI, proche de Laurent Gbagbo), avait annoncé, en parfait accord avec l’ancien chef d’État, que celui-ci serait de retour en Côte d’Ivoire à la mi-mars 2021.

Dans un communiqué parvenu, samedi, à Informateur.info, Assoa Adou annonce que ” le président Laurent Gbagbo s’associant pleinement, dans la pure tradition africaine, au deuil qui frappe la Côte d’Ivoire, avec la brutale disparition du Premier ministre Hamed Bakayoko, survenue le 10 mars 2021 et tenant compte du calendrier de la Chambre d’Appel de la Cour Pénale Internationale (CPI) qui doit intervenir le 31 mars 2021, informe l’opinion nationale que la date de son retour en Côte d’Ivoire sera conséquemment différée”, écrit le Secrétaire général du parti de Laurent Gbagbo.

Par conséquent, la Direction du FPI qui s’excuse auprès des militants, des sympathisants et du peuple de Côte d’Ivoire pour les désagréments éventuels, poursuit M. Adou, “s’engage à préciser ultérieurement, la date du retour effectif du président Laurent Gbagbo sur la terre de ses ancêtres”, sachant compter “sur la compréhension de tous et sur la discipline des militants”.

Jeudi, une note de la CPI annonçait que la Chambre d’appel de cette juridiction rendra, le 31 mars 2021, son arrêt de l’appel du procureur contre la décision d’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Pour rappel, le 15 janvier 2019, la Chambre de première instance I a acquitté Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de toutes les charges de crimes contre l’humanité prétendument perpétrés en Côte d’Ivoire en 2010 et 2011. Le 16 septembre 2019, le Procureur a déposé un appel contre cette décision.

Geneviève MADINA