Informateur.info-Dans une interview à paraitre ce mercredi 14 septembre 2016 sous le 14 heures, chez notre confrère lageneraledepresse.net, Tiburce Koffi revient sur les raisons qui l’ont poussé à écrire un pamphlet contre «L’Appel de Daoukro». «En gros, j’ai écrit ce livre pour exprimer ma liberté de citoyen. Et je ne vois pas en quoi donner un point de vue sur une question d’intérêt national devrait être compris comme un crime», s’est-il défendu.

Deux ans après la publication de ce livre qui lui a valu le chemin de l’exil, Tiburce Koffi exhorte les Ivoiriens à relire son ouvrage intitulé «Non à l’Appel de Daoukro». Mais au-delà de ce livre, l’homme se prononce aussi sur les questions brulantes l’actualité ivoirienne, notamment le projet de nouvelle constitution. A lire sur lageneraledepresse.net à 14 heures GMT.

Dalima Dahoué

Informateur.info