@Informateur.info- Le Conseil café cacao peut compter sur les producteurs de l’Agnéby-Tiassa dans la quête de solutions à la mévente des fèves de cacao qui secoue la filière depuis un mois. En effet, lors d’une réunion d’information et d’échanges initiée ce jeudi 28 janvier 2021 à la préfecture d’Agboville par la fédération des organisations des producteurs de café cacao (FPCC), les présidents des coopératives agricoles exerçant dans la région ont estimé que le ralentissement de la commercialisation n’est pas le fait du Conseil Café Cacao (CCC).  

«Nous avons obtenu aujourd’hui beaucoup d’acquis pour ne pas savoir faire la part des choses. Il y a le différentiel de revenu décent que la Côte d’Ivoire et le Ghana ont arraché aux exportateurs pour les producteurs. En Côte d’Ivoire on a assisté l’an dernier à la pose de la première pierre d’une usine de transformation à Abidjan, et une autre à San Pedro. Ces acquis doivent nous commander la patience», a rappelé, Moussa Sawadogo, représentant du FPCC, par ailleurs, président de l’association des présidents de coopératives agricoles de l’Agnéby-Tiassa. Selon ce dernier la solution durable à la stabilité du cacao réside dans la transformation en Côte d’Ivoire.

Expliquant la mévente actuelle des fèves, Moussa Sawadogo dira que  la commercialisation du cacao  au plan mondial est impactée par le Covid-19. «Le Covid-19 a contaminé à  ce jour plus de 100 millions de personnes et fait plus de 2 millions de morts dans le monde. L’organisation internationale du travail annonce 255 millions d’emplois détruits par cette maladie. C’est normal que la commercialisation du cacao en soit affectée parce que le monde vit une crise sanitaire», a-t-il expliqué. Avant de préciser que malgré ce contexte mondial la commercialisation n’est pas bloquée mais elle a ralentie. «Le rythme de l’exportation a baissé mais elle ne s’est pas totalement arrêté. Aidons nos autorités à trouver des solutions plutôt que de faire des grèves. La solution ne viendra pas de là», a-t-il ajouté.

Des arguments soutenus par le préfet de région, Sihindou Coulibaly, qui a profité de cette rencontre pour exhorter les présidents des coopératives à une véritable union. Il a par ailleurs promis que dès la semaine prochaine, les sous-préfets seront mis en mission de sensibilisation des producteurs avec le Conseil café cacao.

Avant l’intervention du préfet, le représentant de la direction régionale du Conseil café cacao de l’Agnéby-Tiassa, Kouadio Urbain, a rassuré les producteurs que le Conseil travaille à surmonter la crise de la mévente.

Charlène ADJOVI