Hôpital général de Bingerville

@Informateur.info- Suite à la publication de notre article intitulé «Hôpital général de Bingerville : Un bébé meurt faute de couveuse, 12 heures après sa naissance», Mme Fodio Nathalie, directrice de l’hôpital général de Bingerville apporte, dans un droit de réponse, sa version des faits. L’hôpital estime qu’il n’y a eu aucune négligence dans la prise en charge du bébé. Mieux, Mme Fodio affirme que l’état du bébé ne nécessitait pas une mise sous couveuse. Ci-dessous, le droit de réponse.

«Il nous a été donné de constater sur les réseaux sociaux qu’un nouveau-né admis au service de pédiatrie de l’Hôpital Général de Bingerville pour détresse respiratoire serait décédé 12heures plus après, faute de couveuse et par négligence du personnel. Contrairement à ce qui est mentionné plus haut, nous tenons à préciser que ce nouveau-né post terme a été admis en pédiatrie ce vendredi 14 mai 2021 pour souffrance cérébrale. Aigüe  plus macrosomie.

Reçu par la pédiatrie de service aux environs de 11heures 25 minutes, l’examen conclu à une souffrance cérébrale aigue avec macrosomie sans détresse respiratoire.

A(re)lire Hôpital général de Bingerville : Un bébé meurt faute de couveuse, 12 heures après sa naissance

Le nouveau-né étant un macrosome né après terme et non un prématuré, vu également que son état de santé ne nécessitait pas une mise sous couveuse, un traitement médicamenteux a été institué suite à l’examen clinique. Cette prise en charge a continué. A 18 heures 20 minute, le médecin constatant une amélioration de l’état clinique du bébé, a autorisé qu’il soit conduit à la maternité chez sa mère pour une mise au sein.

Nous tenons donc à signifier qu’aucune négligence n’a été opérée en ce qui concerne la prise en charge de ce nouveau-né. Précisons que la surveillance du bébé a été assurée durant toute sa prise en charge et a continué à son retour de la maternité.

C’est d’ailleurs dans le cadre de cette surveillance qu’une complication à titre de détresse respiratoire a été constatée par le médecin de garde à 20 heures 52 minutes. L’enfant a donc été référé en urgence vers un établissement de niveau supérieur ».

Bingerville le 16 mai 2021

La directrice de l’hôpital général de Bingerville

Mme Fodio Nathalie