@Informateur.info- Cité dans un vaste réseau de trafic de stupéfiants en Côte d’Ivoire par une enquête du site d’informations canadien, ” Vice Media”, le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, Premier ministre par intérim, avait annoncé, le lundi 8 juin dernier,  une plainte contre ledit média et les deux journalistes, auteurs de la série d’articles l’incriminant.

“Au regard de ces insinuations, extrêmement, graves et diffamatoires, j’ai décidé de porter plainte contre Messieurs Ibekwe Nicholas et Daan Bauwens”, avait réagi, sur les réseaux sociaux, Hamed Bakayoko pour défendre la pureté de sa “réputation faite” dans le pays.

Louable initiative, avaient applaudi ses compatriotes dont l’image du pays venait d’être écorchée par cette enquête de presse. Aussi, étaient-ils fondés d’attendre l’ouverture immédiate d’un procès pour confondre ces deux journalistes d’investigation et s’assurer qu’aucun trafic de drogue dure ne se déroule sur le sol ivoirien. 

A l’évidence, une semaine après l’annonce du Ministre d’Etat, aucun signe d’assignation en justice des journalistes n’est porté à la connaissance de l’opinion. Et les interrogations et autres interprétations en dérision des propos d’Hamed Bakayoko s’amplifient de plus en plus.

Pour les uns, se souvenant de l’affaire du budget de souveraineté du chef de l’État ivoirien revelée par la  défunte Lettre du Continent, pour laquelle la plainte annoncée par Alassane Ouattara est restée au stade de la mise en garde, c’est un coup de bluff ou un effet d’annonce du ministre d’Etat Hamed Bakayoko.

Pour les autres, le mis en cause se donne du temps et les moyens pour déposer sa plainte devant les juridictions du pays où exercent les deux journalistes. 

Toujours est-il que depuis une semaine, les regards sont tournés vers le Premier ministre intérimaire car l’honneur est comme la santé, il n’a pas de prix. Et l’honneur c’est la vérité qui doit être sue de tous, partenaires et adversaires du ministre d’Etat Hamed Bakayoko. 

Pour rappel, le site canadien “Vice Media” sous les plumes des journalistes Ibekwe Nicholas et Daan Bauwens, a publié, dans ses éditions du samedi 6 juin, une série de trois articles sur cinq intitulée “Comment votre conso de coke fout la merde en Afrique de l’Ouest”, accusant ouvertement Hamed Bakayoko, d’être un “grand dealer de cocaïne” au cœur d’un vaste réseau de trafic de stupéfiants en Côte d’Ivoire. 

Geneviève  MADINA