PUBLICITE


L’arrestation manu militari de Safiatou Lopez, hier mercredi 29 août à sa residence à Ouagadougou, a mis en émoi des acteurs de la société civile burkinabè qui dénoncent une arrestation arbitraire.

En effet au cours d’une conférence de presse qu’ils ont co-animé ce jeudi 30 août, ces leaders réunis au sein du collectif dignité et libération pour Safiatou Lopez, ont condamné les moyens déployés par la gendarmerie pour l’arrestation de Mme Lopez. “La perquisition effectuée chez elle s’est revelée infructueuse. Aucune notification n’a été faite à Mme Lopez avant son arrestation”, a déclaré Siaka Coulibaly le porte-parole du collectif.

Le collectif a égalément dénoncé le fait que Safiatou Lopez soit détenue dans un lieu inconnu de son avocat. Il exige en conclusion sa libération dans un délai n’excédant pas la garde à vue.
Dalima Dahoué
PUBLICITE


Articles connexes

Leave a comment